Select Page

Open Food Facts : 16 000 contributeurs ont documenté plus de 600 000 produits alimentaires

Lancée le 19 mai 2012 avec 700 produits, Open Food Facts, la base collaborative, libre et ouverte sur les produits alimentaires du monde entier compte aujourd’hui plus de plus de 600 000 produits, grâce 16 6 000 contributeurs dans le monde (dont 5 590 en France) qui à l’aide de leur smartphone scannent les codes barres des produits, prennent en photo les listes d’ingrédients et les tableaux nutritionnels, et les ajoutent à la base.

Cette base de produits est directement accessible via le site et les applications mobiles Open Food Facts : elle est réutilisée librement par plus de 30 autres produits, applications et services.

Ces données qui touchent à l’alimentation et à la nutrition mais également à la santé et l’environnement (origine des ingrédients, lieux de fabrication, huile de palme etc.) sont réutilisées pour des études scientifiques (notamment par l’équipe du Professeur Hercberg pour le système d’étiquetage simplifié Nutri-Score).

Le système d’étiquetage nutritionnel  Nutriscore a été adopté en France par arrêté ministériel, le 31 octobre 2017, pour un usage facultatif. A l’aide d’une échelle de couleurs (du vert au rouge) et de lettres allant de A à E, il offre une manière simple pour le consommateur de comparer et de choisir des produits alimentaires en fonction de leur teneur en gras, en sucre et en sel.

Santé publique France et Open Food Facts ont annoncé fin 2018 un partenariat en vue de poursuivre le développement de la base de données d’Open Food Facts et d’y intégrer les données transmises par les industriels et, à terme, de proposer un service facilitant le calcul du Nutri-Score pour les consommateurs et les industriels.

L’équipe d’Open Food Facts a lancé en juin dernier une nouvelle version de l’application pour « encore mieux décrypter les étiquettes ».

160 000 participants à l’etude NutriNet-Santé pour faire avancer la recherche en nutrition

Depuis 2009, plus de 160 000 personnes (les Nutrinautes) se sont inscrites pour participer à l’étude NutriNet-Santé, qui vise à mieux comprendre ce qui détermine la façon dont nous nous alimentons, et d’identifier l’influence de ce que nous mangeons sur notre santé.

Régulièrement, ces 160 000 participants remplissent des questionnaires sur ce qu’ils mangent et leur état de santé. Les données ainsi recueillies permettent d’étudier l’impact à long terme de l’alimentation sur la santé et d’identifier les facteurs de risque ou de protection. Cette étape est essentielle pour orienter les politiques de santé publique, car il y a aujourd’hui peu de certitudes sur l’impact à long terme de certains ingrédients, des additifs alimentaires, ou des pesticides, sur la santé. L’Equipe de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (EREN) qui pilote NutriNet-Santé a publié plus de 160 articles de recherches. Le financement de Nutrinet est assuré exclusivement et intégralement par des institutions publiques : le Ministère des Affaires sociales et de la Santé, Santé Publique France, l’Université Paris 13, l’Inserm, l’Inra, le Cnam et le Centre de Recherche en Epidémiologie et Statistiques Sorbonne Paris Cité. L’étude NutriNet-Santé bénéficie également d’un soutien financier complémentaire de l’association des Nutrinautes et Suvimaxiens.

À propos de l'auteur

Mission Société Numérique

La mission Société Numérique met en œuvre un programme d’action pour favoriser l’autonomie et la capacité de tous à saisir les opportunités du numérique et pour accompagner la transition des territoires. Notre ambition : structurer, outiller et accélérer des projets pour faire émerger une société numérique innovante et inclusive.

Labo ouvert

Collectivités, acteurs publics, chercheurs, citoyens, envoyez vos propositions d'articles ou de valorisation de données !

.

Twitter